Le mystère de Mesa Verde

16 eme jour – Jeudi 10 juin

Etape : Mesa Verde National Park

Le Morefield Campground, très bien équipé, nous accueille de bonne manière,
les mules deer déambulent sans s’inquiéter des humains, de grands espaces boisés permettent d’ être pratiquement isolés , et la laverie va tourner à plein régime.

blog18-1.jpg

Le site de Mesa Verde National Park nous fait découvrir plusieurs villages troglodytes encastrés sous d’énormes falaises et incroyablement préservés :

Nous obtenons une visite guidée de Cliff Palace à 10 h 30.

En attendant, nous parcourons la route d’accès dévastée par les incendies et admirons les ruines visibles dont celles de Square Tower House, puis Sun Point View.

blog18-2.jpg

En découvrant Cliff Palace, nous sommes stupéfaits de découvrir une telle architecture qui dénote un stade de civilisation avancé (les Anasazis entre 1100 à 1300 ans); à l’époque, nous construisions nos églises Romanes .

blog18_3.jpg

Les découvreurs du 19eme siècle avaient attribués ces monuments aux Aztèques, estimant les autochtones incapables de telles prouesses.

Nous prenons des libertés avec la visite guidée , ce qui nous permet de “discuter” avec la ranger archéologue.

blog18-4.jpg

Elle met à jour sous nos yeux un épis de mais parfaitement conservé et des traces de peinture encore vives.

On suppose que les kivas (sortes de caves à l’ époque recouvertes par une plate forme ) servaient pour célébrer des cérémonies religieuses

blog19-22.jpg

C’est très émouvant et ces traces de vie nous rendent plus proches cette population qui devait vivre dans des conditions difficiles (culture et ravitaillement très éloignés, tribus ennemies qui devaient les harceler)

blog18-5.jpg

La visite se termine par une remontée spectaculaire sur une échelle que j’espère solide au vu d’un trio de dames dépassant chacune les 220 pounds

blog18-6.jpg

blog18-7.jpg

Le Chapin Mesa Muséum nous permet de se faire une idée sur ces indiens Puéblos, les tissages et poteries montrent leur raffinement même dans la vie de tous les jours.

blog18-8.jpg

Mesa Verde reste un mystère , la disparition de ses habitants , certainement due à la famine , pose la question du changement climatique et du déplacement consécutif de ces populations

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s