The Narrow : l’Aventure aquatique

46 ème jour – samedi 10 juillet

Etape  : Zion National Park

 

Nous avons bien dormis malgré la surpopulation et la chaleur.

Nous nous préparons à remonter le cours de la Virgin River sur une certaine distance .

blog46-1.jpg

D’abord, il est impératif de demander aux rangers si aucun orage n’est prévu car dans ce canyon étroit aucune possibilité d’ échapper à une crue subite.

Nous achetons des chaussures adaptées pour Annie (avec des trous dessus et dessous) personnellement mes vieilles baskets suffirons.

Nous reprenons le shuttle jusqu’au terminus et entrons dans le lit de la rivière en direction de The Narrows; nous n’avons pas la prétention de parvenir au fond (il faut environ 12h AR) .

blog46-é.jpg

La progression est difficile, tantôt sur les berges étroites où nichent serpents et autres sympathiques tarentules, tantôt dans le lit de la rivière à travers les rochers glissants avec de l’eau parfois a la taille.

L’eau est fraiche et c’est agréable (çà dépend des endroits)

blog46-4.jpg

Une végétation variée s’accroche aux parois souvent gorgées d’eau.

blog46-5.jpg

Des dragonflys (libellules rouge vif) narguent mon objectif.

blog46-7.jpg

Mais le surplomb de ces falaises resserrées où le soleil pénètre à peine est tellement impressionnant et oppressant que l’ on avance la plupart du temps la tête en l’air.

blog46-8.jpg

Au fur et a mesure que le temps passe, les randonneurs se font plus rares et la progression difficile; nous nous arrêtons au moment où il faudrait nager pour continuer, les bords font à peine 10 m de large, c’est sombre et il faut conserver des forces pour le retour.

blog46-3.jpg

Vers 14h nous reprenons pied sur la terre ferme, très fiers de notre petit exploit et extrêmement fatigués, nous nous endormons durant le trajet du retour en bus .

Le camping nous ayant déplus, nous avions ce matin réservé une place au Watchman Campground où les emplacements ont plus d’ombre ( il fait 105° F ) et plus d’espace (dont on ne peut plus se passer) .
Pour chercher un peu de fraicheur, nous reprenons le bus, décidément très pratique et marchons au bord de la rivière avec baignade et trempage de pieds.

blog46-9.jpg

Nous apercevons même des dindons sauvages  : je croyais que c’était un animal domestique.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s