Environs de San Francisco

58 ème jour – jeudi 22 juillet

Etape : S.F. Golden Gate Bridge, Sausalito, Point Reyes

Ce matin, nous partons au nord de San Francisco et traversons le mythique Golden Gate , aujourd’hui le brouillard est diffus sous un ciel gris.

blog58-1.jpg

C’ est vrai qu’il a de la gueule, sa célèbre teinte rouge-orangée (ça irait très bien sur le pont de Millau) ressort sur une baie un peu tristounette. Malgré tout la vue est exceptionnelle du promontoire nord du pont

blog58-3.jpg

Classique : l’ile prison d’Alcatraz

blog58-11.jpg

Les marins sont partis en goguette
blog58-4.jpg

Nous sortons en direction de Sausalito et nous nous installons à l’ombre dans un endroit tranquille de Marin City

blog58-5.jpg

Les habitants de ces étonnantes maisons flottantes, mi cabanes, mi luxueuses demeures, ont su conserver le charme de cet endroit hors du temps.

Un hydravion amarré au quai dénote qu’ils ne sont pas dans le besoin.
La superbe route côtière nous fait passer par Bolinas; on se croirait en Corse vu leur esprit d’indépendance (plus un seul panneau de signalisation), le soleil partiellement revenu fait briller la frange de cette côte sauvage battue par la houle.

blog58-9.jpg

Nous peinons à trouver la route de Point Reyes dans ce secteur très peu touristique malgré la route agréable. Une chance, nous trouvons à 17 h le Olema Campground qui dispose de tellement de place que nous avons l’embarras du choix.
Il faut se dépêcher pour rejoindre notre but : Le phare de Point Reyes Lighthouse.     La route parait longue dans les collines ponctuées de fermes toutes construites sur le même modèle.
Le parking se trouve à un bon km de l’escalier qui le dessert et nous arrivons essoufflés mais trop tard pour accéder au site.
C’est étonnant, on croirait une maison de poupée posée au ras de l’eau alors qu’il est planté à mi-falaise ; heureux retard: il aurait fallu remonter les 300 marches et d’en haut, le panorama vaut le coup d’ oeil .

blog58-6.jpg

Il fait bon, tant mieux, les arbres courbés par le vent trahissent un climat habituellement venteux.

blog58-7.jpg

Les falaises escarpées sont noires de guillemots et de pingouins mais pas de baleines à l’ horizon (ce n’ est pas l’ époque)

blog58-8.jpg

De retour au camp, de charmants voisins essaient de discuter et nous offrent des fraises, bonne nuit.

Vraiment, ces Américains sont sympa et ne nous ont déçus à aucun moment, quel contraste avec certains Français râleurs et imbus de leur personne rencontrés au hasard de nos pérégrinations, dommage.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s