Couleurs & Lumières de CAMARGUE

Couleurs & Lumières de CAMARGUE
JPF_2416.jpgLes Saintes Maries de la Mer veillent sur la Camargue. Au coeur du delta du Rhône, ce village typique nous ouvre les portes de ce territoire secret.

DSC_0126-2.jpgImperturbable au milieu des embruns, ce pêcheur ne peut que communier avec la nature. Les reflets du soleil couchant dramatisent cet instant fugitif.

DSC_0120.jpgAnimal emblématique de ce territoire, au même titre que les taureaux et les flamants roses, les chevaux camarguais sont le reflet de leurs propriétaires : fiers et solides.

JPF_2377.jpgPassage obligé, le parc ornithologique de Maguelone rassemble dans un environnement naturel la plupart des espèces du delta :ici un héron bihoreau.

JPF_2520.jpgFutur champion dans les arènes d’Arles, fier de sa force et brave au combat, ce taureau aura peut être l’honneur, au terme de sa vieillesse, d’être enterré debout comme les plus valeureux de ses congénères.

DSC_7446 copie copie.JPGCe flamboyant couple de flamants  nous offre une parade amoureuse d’une rare élégance dans une lumière  sublime.

DSC_0110.jpgLa piste du Mas de Cacharel à Méjanes nous laisse entrevoir des vues étonnantes sur les étangs de Malagroy et Vaccarès.

JPF_2658-1.jpgAu coeur des salines, nous zigzaguons à travers des passages incertains sur les digues ravagées par les tempêtes. Je vous laisse le plaisir de découvrir ce havre de paix tout en espérant que ce site conservera sa solitude.

JPF_2670_modifié-1.jpgAu crépuscule, nous redécouvrons cette plage infinie, vierge de toute trace, fréquentée seulement par quelques initiés. Quelle sérénité, tous mes sens s’exacerbent et je retrouve mon âme d’enfant. Je m’enivre de l’odeur d’iode saupoudrée d’un soupçon de vase et de salicorne,  le grondement monotone des rouleaux engourdi mon cerveau; éblouis par le métal argenté de la mer en fusion, mes yeux s’imprègnent de cette lumière  intense.    Mes pieds nus s’enfoncent doucement dans le sable humide, mes orteils tels des doigts, attrapent au passage de minuscules coquillages que mon cerveau reconnais.

JPF_2673_modifié-2.jpgLe ressac a composé délicatement chaque pièce de ce tableau. Tout y est, rien ne manque, c’est parfait.                                                                                                                                           Il ne reste plus, pour couronner cette journée bien remplie, qu’à se coucher dans notre modeste roulotte en rêvant à de nouvelles « aventures ».

JPF_2708_modifié-1.jpgLe soleil sourit à ceux qui se lèvent tôt,  j’attends sereinement cet instant magique et éphémère.  A peine le temps de déclencher et tout redevient normal !!!

A bientôt peut être, mais les beaux jours arrivent et il faut reprendre les taches estivales.

Mais je ne vous oublie pas

 

 

à la Une

Lumières matinales

Chemins buissonniers

Nous partons sans programme vers le sud sans destination précise.

Nous roulons à l’aventure avec pour seuls objectifs le plaisir des yeux et trouver « le » petit coin sympa pour dormir.

Cette liberté si chère aux gens du voyage est un luxe extraordinaire. Notre époque et notre mode de vie rationalise même les escapades, aussi, je vous invite à oublier GPS, cartes et autres Google Heart pour voguer sans but, regarder et sentir la nature.

2006-nov-tarn-et-midi 018.jpgCe soir le Puy Mary ne nous gratifie pas de ses plus beaux atours, aussi, malgré la fatigue  nous poursuivons notre quête de l’endroit idéal pour la nuit.

DSC_0086.jpgVoici notre hôtel, pas très confortable mais quelle ambiance au petit jour; le ruisselet tout proche glougloute doucement, le cri obsédant de la buse variable accentue cette impression de solitude. Certains citadins trouveraient ce silence insupportable, mais j’en goutte chaque minute avec gourmandise.

DSC_0081.jpgLe jour qui point a contraint chaque habitant du petit peuple des bois à rejoindre ses pénates.

DSC_0095.jpgC’est l’heure bleue du photographe, cette lumière froide est pourtant promesse d’une journée radieuse. Le soleil montre le bout de son nez au pied du cône parfait du Puy Griou.

DSC_0097.jpgC’est le choc, en quelques secondes, je sens sur ma joue une chaude caresse .  Ma voisine rouquine me souhaite le bonjour; je lui répond poliment.

DSC_0090.jpg

Qui est cet intrus qui vient de me faire perdre ma tétine? Maman va me gronder  d’avoir gâché tout ce bon lait .

DSC_0091.jpg

DSC_0098.jpgLe soleil, imperturbable, poursuit sa course, la campagne nous offre à chaque détour son meilleur visage. Quelle sérénité, mais il faut être né ici pour vivre si loin  de tout.

DSC_0101.jpgClin d’oeil sur le viaduc de Garabit qui marque notre retour à la civilisation. Nous émergeons tout étonnés sur l’asphalte lisse et droit qui   doit nous tirer vers le sud.

L’étape suivante nous mènera en Camargue, chère à mon coeur, ou quelques endroits secrets nous attendent.                                                                                                   

A bientôt si vous en avez envie.

L’ Auvergne en majesté

L’ Automne m’a toujours fasciné,

Une jeunesse d’enfant des bois m’a imprégné de toute les richesses de cette saison et mon coeur a été transpersé à jamais par les rayons du soleil filtrant à travers la futaie.

Berceau de ma famille, mes racines sont pronfondément enfoncées dans le sol Auvergnat.

Mon souhait serait de vous faire partager mes émotions devant cette nature automnale magnifiée par des couleurs, des lumières  et des formes  que même le Canada doit nous envier.

DSC_0003.jpgAu petit matin, la route de Volvic à St Ours nous plonge dans un univers contrasté, parfois flamboyant, peuplé d’ombres profondes. Ca et là, des épées de lumière dorée plantent leurs lames à travers un sous bois rouille et ocre.

DSC_0010.jpgLe Puy de Dôme apparait à travers les frondaisons, puis nous montre son sein parfait enveloppé d’un voile pudique. Cerné d’une résille verte et or ponctuèe du rouge sang des merisiers, qu’ajouter à ce paysage?

DSC_0011.jpgL‘Eglise d’Orcival, construite au XII eme siècle, est un exemple parfait de l’art roman.    On y ressent la rudesse, la simplicité et la ferveur de l’âme auvergnate qui a crée cette merveille bien à l’abri de son  village protecteur.

DSC_0024.jpgTrésor artistique de cette église, la Vierge noire, vénérée depuis des siècles, exprime malgré son austérité toute la majesté du lieu.

DSC_0047.jpgProche d’Orcival, caché dans son écrin de forêts et de prairies, le lac de Servières est à l’origine de la rivière Sioule. Il accueille quelques pécheurs de truites dans une ambiance bucolique,  troublée seulement par le meuglement ponctuel d’un paisible troupeau .

DSC_0059.jpg

Sentinelle imperturbable, la roche Sanadoire, drapée de sa robe grise brodée de dentelles, surveille la roche Tuilière sur l’autre berge de la vallée glacière de Fontsalade.

DSC_0066 2.jpgIncontournable, même si le site est plus fréquenté, la vue du parking vous propose un envol inoubliable au dessus de ce paysage hors normes.

DSC_0061.jpgPour terminer cette promenade automnale, il faut le dire exceptionnelle cette année (2017), immergez vous dans cette futaie de hêtres. Un vent léger fait pleuvoir des monceaux de pièces d’or sur un doux tapis bruissant et odorant.                                                                          Comme quand j’ètais enfant,  j’ai envie de m’y vautrer, m’y enterrer pour retouver les sensations de plènitude au plus profond de ces bois .

Prochaine èdition : descente au sud par les monts du Cantal.